Cambriolage sans effraction : le danger des « clés à percussion »

Fenêtre laissée ouverte, portes non fermées à clé, ou encore vol ou perte de clés. L’une des principales origines de cambriolage est le manque de prudence. Et la deuxième cause est l’usage des procédés de déverrouillage de porte non-destructive. Aujourd’hui, les voleurs emploient des méthodes d’ouvertures de porte non-destructive pour facilité l’accès rapide. Il y a la clé à percussion parmi l’une d’elles, une façon de cambriolage sans forçage.

Origines d’un cambriolage dans une maison

Il faut examiner les logiques faisables d’un cambriolage sans effraction afin d’interpréter ces chiffres. D’habitude, la cause initiale est toujours une imprudence de la part des habitants. Soit par une gestion mauvaise des clés, par exemple, vol ou perte, soit par une mauvaise garde des points d’accès, par exemple, fenêtre laissée ouverte, porte claquée ou porte non verrouillée. Dans la seconde cause, le cambrioleur utilise de procédés d’ouverture non-destructive afin d’empêcher la sûreté de la serrure, dont le crochetage, les clés à percussion, l’impression ou by-pass. Ces moyens d’ouverture non-destructive se présentent vraiment mais ne s’aperçoivent pas qu’au cinéma. Dans ce cas, le cambriolage de la maison est constaté sans dégradation avec une porte déverrouillée, c’est parfois perturbant. Parfois, cela peut mener la victime à douter d’avoir bien fermé sa porte en allant, et même, c’est ce qui la pousse à ne pas porter plainte.

Le risque des clés à percussion

Plusieurs inconvénients des clés à percussion se présentent. En effet, le perçage, la casse et l’arrachage sont des techniques destructrices qui facilites vraiment la tâche, mais qui font le plus de bruit. Seuls des spécialistes savent mettre en pratique une clé à percussion puisqu’elle est difficile à adopter, elles réclament un apprentissage long et beaucoup d’entraînement pour être vraiment efficaces. Mais cela reste une méthode silencieuse très aimée des voleurs. Elle est donc plus difficile à mettre en œuvre par un intrus, généralement, elle requière plus de temps que les méthodes démolisseuses. La clé à percussion ou le bumping s’agit d’une méthode usant des clés métamorphosés, à l’aide d’un maillet souple, elle permet de donner des sources de choc au cylindre d’une serrure afin d’acquérir le contrôle simultané et correct des outils intérieurs, donc son issue. La clé à percussion présente donc un danger pour la sécurité de chacun.

Comment faire pour se protéger contre le bumping ?

En effet, une serrure est vulnérable lorsqu’elle n’est pas protégée. Notamment, des cylindres résistants sont développés par les fabricants à l’ouverture par bumping. Et pour ceux qui n’ont pas un cylindre protégé contre cette agression, il suffit de le changer par ceux de grandes marques. Dans ce cas, il faut postuler l’évaluation d’un serrurier de confiance afin de défendre les entrées de la maison, dont il réalisera un diagnostic.